Skip Content
 

RECHERCHE ET ESSAIS CLINIQUES SUR LA MH

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE ESSAI CLINIQUE ET RECHERCHE EN LABORATOIRE?

QUESTIONS AU SUJET DE LA RECHERCHE CLINIQUE AU CANADA.

La recherche clinique fait appel à des sujets humains bénévoles dans l’objectif d’accroître les connaissances cliniques. Il existe deux types de recherche clinique : les essais cliniques et les études d’observation.

La recherche fondamentale est accomplie par des travaux en laboratoire, dans l’objectif de comprendre les mécanismes cellulaires ou moléculaires qui sous-tendent une maladie en particulier.

La recherche sur la maladie de Huntington est essentielle au développement de traitements efficaces à cette maladie débilitante. Consciente de l’importance de la recherche, la Société Huntington du Canada a inclus dans sa vision de « favoriser l’avancement de la recherche d’un moyen de retarder la progression ou d’éradiquer la MH ».  Nous réalisons cette vision grâce au financement et à l’appui de tous ceux qui travaillent dans le domaine de la MH et ceux qui collaborent avec d’autres groupes comme le Huntington Study Group et CHDI.

Avant de penser de participer à un essai clinique, vous devrez vous poser les questions suivantes :

  • Pourquoi est-ce que je veux participer à la recherche?
  • Quelles sortes de recherches seront effectuées?
  • Comment puis-je communiquer avec ceux qui effectuent les recherches?
  • Comment vont-ils faire pour protéger mes intérêts et minimiser les risques pour ma famille et moi?
  • Une fois que je commence, pour combien de temps dois-je maintenir ma participation?

Envisageons ces questions une à la fois.

Choisir de participer

Durant le congrès 2006 de la SHC, nous avons effectué une enquête auprès des délégués afin de voir ce qu’ils pensent de la recherche et de sonder les raisons de leur participation ou non-participation aux projets de recherche. Les résultats de cette enquête ont révélé que les gens qui participent le font principalement parce que c’est important pour eux de contribuer à trouver un traitement efficace. Également, ils sont intéressés par la recherche et veulent apprendre davantage au sujet de la MH. Ceux qui choisissent de ne pas participer citent comme principale raison la peur et le fait qu’ils ne connaissent pas bien le processus de recherche et comment contribuer.

La participation à la recherche est une décision personnelle importante. Cette décision doit être basée sur des renseignements corrects. Cette liberté de choix fait partie du processus. Par ailleurs vous ne devrez jamais participer sous la pression et vous devrez toujours poser des questions.

Types de recherches

Généralement, la recherche se divise en deux catégories : fondamentale et appliquée. On appelle recherche fondamentale les projets où un chercheur travaille sur une idée ou un champ en particulier sans qu’il n’y ait à l’esprit une application de ce projet. Ce type de recherche est très utile pour, par exemple, rehausser les connaissances au sujet des maladies ou des réactions aux produits chimiques.

Par contre, la recherche appliquée se fait avec une application particulière déjà envisagée pour les renseignements qui découleront du projet. Les recherches, ou essais, cliniques sont une forme très répandue de recherche appliquée dans le domaine de la maladie de Huntington. Des sujets humains participent à ces études afin d’aider les chercheurs à vérifier le processus ou la procédure clinique, l’efficacité d’un médicament, etc.

Diverses sortes d’individus peuvent participer aux recherches cliniques : les personnes atteintes de MH, les personnes à risque et les membres d’une famille. Tout dépend du projet de recherche accompli. Une personne donnée n’est pas toujours appropriée à chaque projet de recherche. Il y a également d’autres critères : âge, sexe, niveau de risque, etc. Le fait de ne pas être admissible à un projet ne veut pas dire que vous n’êtes pas admissible à un autre. Chaque projet de recherche est différent, surtout que la nature de la recherche est différente : entrevues, analyse de prises sanguines ou d’autres échantillons, essais d’un nouveau médicament, ou une nouvelle méthode de traitement.

Qui effectue la recherche sur la MH au Canada?

De nombreux chercheurs au Canada font des recherches sur la MH. Certains de ces projets peuvent être adéquats pour vous. Si vous désirez participer à la recherche clinique, communiquez avec la Société Huntington du Canada, la direction du Centre de ressources de votre région ou un membre de votre équipe de soins (génétique, neurologie, psychiatrie, travail social) afin de voir comment vous pouvez y prendre part.

quel rôle joue la société HUNTINGTON du CANADA dans la recherche clinique?

La SHC joue un rôle clé en établissant le lien entre les particuliers et les chercheurs, au moyen des initiatives d’éducation : importance des essais cliniques, comment y participer et pourquoi la participation est essentielle. Il est certes urgent d’éduquer autant de personnes que possible, y compris dans les milieux ruraux et multiethniques, mais surtout de veiller à ce que les scientifiques qui font des essais cliniques aient les mécanismes viables qui soutiennent le processus.

PROTéger les PARTICIPANTS aux recherches

Historiquement, la recherche n’a pas toujours été strictement réglementée, ce qui provoquait des aggravations chez certaines personnes ou une participation à leur insu. Ce n’est plus le cas. Maintenant, avant de commencer, tout projet de recherche doit se conformer à certains critères veillant à ce que tout participant ait l’information dans son intégralité, connaisse les risques et les bénéfices de sa participation, et donne son consentement.

Pour qu’un chercheur ait l’autorisation de mener son projet, il doit adhérer aux normes éthiques internationales. Au Canada, le gouvernement fédéral établit les normes minimales à respecter dans l’énoncé de politique des trois Conseils (EPTC) : Étique de la recherche avec des êtres humains.

Cette déclaration met en évidence les principes que les chercheurs doivent inclure dans leur proposition :

  • Respect de la dignité humaine
  • Respect de consentement libre et éclairé
  • Respect des personnes vulnérables
  • Respect de la vie privée et des renseignements personnels
  • Respect de la justice et d l’intégration
  • Équilibre entre inconvénients et avantages
  • Réduction des inconvénients
  • Optimisation des avantages

Une fois appliqués, ces principes signifient essentiellement que le projet de recherche auquel vous participez vous traitera avec respect, vous gardera informé de toute nouveauté importante de façon à ce que vous puissiez prendre les décisions sur votre participation, gardera privé et confidentiel tout renseignement à votre sujet, sera équitable et inclura une variété de personnes (selon des critères de sexe, d’ethnie, etc. s’il le faut), les risques auxquels vous serez exposés seront minimes et vous en tirerez les plus grands bénéfices possibles. Bien qu’un certain risque persiste, vous en serez informé et vous pourrez prendre vos propres décisions à la lumière des renseignements qui vous seront fournis par les chercheurs. Afin de veiller à ce que ce processus soit compris et suivi, chaque chercheur doit soumettre un formulaire d’autorisation émis par le Bureau de l’éthique en recherche de l’établissement auquel il est associé (université, hôpital, etc.). Également, les entités qui financent la recherche tiennent à ce que cette recherche soit effectuée de façon éthique.


Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.


We support those facing huntington disease FR
 Latest Blog FR

Sorry, this post does not exist FR

 Questions FR

Questions FR

Let Us Know How We Can Help
Enter your name, email address and question(s) below for assistance.

 Connect FR
 Newsletter FR

Newsletter FR

Stay in Touch!
Enter your email address below to receive occasional updates.

Newsletter Sign-up